Projet Pilote d'Extraction de Lithium en Alsace : Une Révolution pour l'Industrie des Batteries

Yohann Lussiez
Yohann Lussiez
This is some text inside of a div block.

Introduction

Un projet pilote innovant en Alsace, mené par le groupe minier français Eramet et Électricité de Strasbourg (ÉS), explore une nouvelle méthode d'extraction de lithium à partir des eaux géothermales. Ce projet pourrait jouer un rôle clé dans la production locale de lithium, un composant essentiel des batteries électriques, dans l'Union européenne.

Le Contexte du Projet

La production de lithium, souvent appelé "or blanc", est cruciale pour l'industrie des batteries électriques, surtout à l'approche de l'interdiction de vente de véhicules thermiques neufs dans l'UE à partir de 2035. Actuellement, l'Europe produit très peu de lithium, rendant ce projet d'autant plus important pour assurer une partie de l'extraction et de la production de carbonate de lithium sur le territoire européen.

Technique d'Extraction Innovante

Le projet utilise un procédé d'extraction directe de lithium développé par Eramet en Argentine. À la centrale géothermique de Rittershoffen, l'eau géothermale, riche en lithium, est extraite à une température de 170 degrés. Après extraction de la chaleur, le lithium est prélevé grâce à un solide actif fonctionnant comme une "éponge à lithium". Ce procédé permet de produire du carbonate de lithium, une poudre blanche utilisée dans les batteries pour véhicules électriques.

Procédé d'extraction du lithium par géothermie

Impacts Environnementaux Réduits

Le projet se distingue par ses impacts environnementaux limités. Le processus fonctionne en circuit fermé, où l'eau géothermale est utilisée pour extraire les calories et le lithium avant d'être réinjectée. Cette approche minimise les impacts écologiques tout en produisant une ressource précieuse.

Potentiel et Perspectives d'Avenir

Si le test, prévu pour durer au moins six mois, est concluant, il pourrait entraîner des investissements de plusieurs centaines de millions d'euros. Eramet envisage de produire au moins 10 000 tonnes de carbonate de lithium par an en Alsace d'ici 2030, répondant ainsi aux besoins de quelque 250 000 batteries de véhicules électriques par an.

Conclusion

Ce projet pilote en Alsace représente une avancée majeure dans la production durable de lithium en Europe. En exploitant les ressources géothermales locales, il offre une solution prometteuse pour répondre aux besoins croissants en lithium de l'industrie des batteries électriques, tout en respectant l'environnement.

Source : Autoactu.com