L'Impact de l'Extension de la ZFE à Marseille sur les Ménages Modestes

Samuel WIllem
Samuel WIllem
This is some text inside of a div block.

Introduction

L'extension de la Zone à Faibles Émissions (ZFE) à Marseille, prévue pour septembre 2024, aura un impact significatif sur les ménages les plus modestes de la ville. Selon une étude présentée par BNP Paribas Mobility, cette mesure affectera environ un tiers des véhicules circulant dans la métropole d'Aix-Marseille-Provence, avec une concentration particulière dans les quartiers où les ménages à revenus modestes sont surreprésentés.

Contexte de l'Extension de la ZFE

La ZFE vise à réduire la pollution en limitant l'accès au centre-ville de Marseille aux véhicules les moins polluants. Les véhicules classés Crit'Air 3, notamment les voitures à essence de 1997 à 2005 et les Diesel de 2006 à 2010, seront interdits. Cette mesure concerne 317 000 véhicules particuliers, soit 30 % des véhicules en circulation dans l'agglomération.

Conséquences pour les Ménages à Revenus Modestes

Les quartiers nord-ouest de Marseille, où résident de nombreux ménages à revenus modestes, sont particulièrement touchés par cette mesure. Ces ménages, souvent dépendants de leur véhicule pour leurs déplacements quotidiens, se retrouvent dans une situation difficile, d'autant plus que ces quartiers sont moins bien desservis par les transports publics.

Défis Sociaux et Solutions Proposées

Face à cette situation, des voix s'élèvent pour demander des mesures d'accompagnement afin d'atténuer l'impact social de l'extension de la ZFE. Sébastien Barles, adjoint au maire de Marseille pour la transition écologique, suggère des solutions telles que le covoiturage et les systèmes d'autopartage. Il souligne également la nécessité d'une ZFE maritime pour améliorer la qualité de l'air à Marseille.

Conclusion

L'extension de la ZFE à Marseille soulève des questions importantes sur l'équilibre entre les objectifs environnementaux et les conséquences sociales. Il est crucial de trouver des solutions qui soient à la fois écologiquement bénéfiques et socialement justes pour garantir une transition équitable pour tous les habitants de la ville.

Source : Autoactu.com