Les Ajustements du Bonus Écologique en 2024 : Réduction pour les Véhicules Neufs et Suppression pour l'Occasion

Samuel WIllem
Samuel WIllem
This is some text inside of a div block.

Le bonus écologique, un dispositif clé dans la promotion des véhicules électriques en France, s'apprête à connaître d'importantes modifications en 2024. Cette aide, qui a soutenu de nombreux acheteurs dans leur transition vers une mobilité plus durable, pourrait voir son montant réduit pour les véhicules neufs et complètement supprimé pour les modèles d'occasion.

Réduction du Montant pour les Véhicules Neufs

Actuellement, le bonus écologique représente 27 % du prix d'achat d'un véhicule électrique neuf, plafonné à 5 000 €. Des sources gouvernementales indiquent que ce montant pourrait être abaissé à 4 000 € en 2024 pour les contribuables avec un revenu fiscal par part supérieur à 14 089 €. Cette réduction reflète une adaptation de la politique gouvernementale face à l'évolution du marché des véhicules électriques et des contraintes budgétaires.

Maintien du Bonus Majoré pour les Ménages Modestes

Dans un effort pour préserver l'équité sociale, le bonus majoré de 7 000 €, destiné aux ménages les plus modestes, serait maintenu. Cette mesure vise à garantir que la transition écologique reste accessible à tous les segments de la population, malgré les ajustements financiers.

Suppression du Bonus pour les Véhicules d'Occasion

En parallèle, le bonus de 1 000 € actuellement alloué aux voitures électriques d'occasion serait supprimé. Cette décision pourrait avoir un impact significatif sur le marché secondaire des véhicules électriques, potentiellement en freinant l'accessibilité à ces technologies pour une partie des consommateurs.

Contexte Budgétaire et Marché en Évolution

L'augmentation de la part de marché des véhicules électriques neufs, initialement estimée à 16 % en 2023 mais s'approchant plutôt des 17 %, a entraîné une hausse des coûts pour l'État. Le budget pour le bonus écologique en 2024, y compris un nouveau système de leasing social, est estimé à 1,5 milliard d'euros, en baisse par rapport à l'enveloppe de 1,7 milliard d'euros de 2023.

Conséquences Potentielles et Perspectives

Bien que la réduction du bonus puisse avoir un impact sur la compétitivité des véhicules électriques, en particulier face aux modèles importés à bas prix, elle s'inscrit dans une vision plus large de gestion budgétaire et d'adaptation au marché en croissance. Par ailleurs, l'arrêt soudain du bonus écologique en Allemagne pourrait influencer la stratégie française.

Incertitudes et Prochaines Étapes

Alors que le décret finalisant le barème du bonus écologique 2024 est attendu avant le 1er janvier, des questions demeurent, notamment sur une éventuelle gradation du bonus en fonction du score environnemental des véhicules. Cette période de transition soulève des interrogations quant à l'équilibre entre soutien à l'innovation écologique et contraintes économiques.