General Motors Réévalue sa Stratégie sur la Conduite Autonome

Yohann Lussiez
Yohann Lussiez
This is some text inside of a div block.

Introduction

General Motors (GM) a récemment pris la décision de réduire ses investissements dans sa filiale Cruise, spécialisée dans la conduite autonome. Cette décision fait suite à une série d'accidents impliquant les robots-taxis de Cruise et à des pertes financières considérables.

Contexte et Défis de Cruise

Cruise, connue pour ses taxis autonomes, a subi des revers majeurs. Après des accidents impliquant des piétons à San Francisco, les autorités californiennes ont retiré son permis de faire rouler ses voitures sans chauffeur. Les pertes financières de la filiale ont été importantes, atteignant 700 millions de dollars au troisième trimestre et cumulant 8 milliards de dollars de pertes depuis 2016.

Impact sur General Motors

Face à ces défis, GM a décidé de stopper les activités de Cruise aux États-Unis et de réduire ses dépenses. Cette décision intervient alors que GM doit également gérer les coûts supplémentaires liés à un accord avec le syndicat des ouvriers américains de l’automobile (UAW) après une grève. En 2024, GM prévoit de réduire sensiblement les dépenses de Cruise, avec un coup de rabot portant sur des centaines de millions de dollars.

Réorientation Stratégique

Mary Barra, la PDG de GM, a indiqué que l'expansion de Cruise serait plus réfléchie lorsque les opérations reprendront. Cette réorientation stratégique vise à optimiser les ressources et à minimiser les risques, tout en poursuivant les innovations dans le domaine de la conduite autonome.

Conclusion

La décision de GM de réduire les frais dans la conduite autonome avec Cruise souligne les défis et les incertitudes liés à cette technologie. Alors que l'industrie automobile continue d'explorer le potentiel des véhicules autonomes, la prudence et la gestion stratégique des ressources restent essentielles.

Source : Le Figaro