Faux PV de Stationnement et Contraventions Imaginaires : Comment les Repérer et les Éviter

Samuel WIllem
Samuel WIllem
This is some text inside of a div block.

Introduction

Avec la dématérialisation croissante, les automobilistes sont de plus en plus confrontés à des arnaques sophistiquées, telles que de faux PV de stationnement et des contraventions imaginaires. Ces escroqueries visent à obtenir des paiements indus ou des données bancaires sensibles. Cet article propose des conseils pratiques pour repérer et éviter ces pièges.

Les Faux Avis de Contravention

Les faux avis de contravention, souvent déposés dans les boîtes aux lettres, peuvent sembler réalistes avec des détails précis sur le conducteur et le véhicule. Cependant, ils présentent des indices de fraude, comme l'absence d'indications pour contester l'infraction et la présence d'un QR code pour le paiement en ligne, une pratique inexistante dans les avis officiels. Les automobilistes doivent être vigilants et vérifier l'adresse du site internet pour le paiement, qui doit être www.amendes.gouv.fr ou www.antai.gouv.fr.

PV de Stationnement Imaginaires

Des PV de stationnement fictifs apparaissent également sur les pare-brises des voitures. Ces avis mentionnent souvent des infractions inexistantes depuis la réforme du stationnement en 2018. Les automobilistes doivent être attentifs à l'utilisation incorrecte du terme "contravention" et vérifier les montants réclamés, qui peuvent différer de ceux pratiqués par les municipalités.

Cet avis fait mention d'une « infraction à la réglementation du stationnement » alors que depuis 2018, ne pas payer son stationnement ne constitue plus une contravention au Code de la route, mais un forfait de post-stationnement (FPS).

SMS Frauduleux

Les SMS frauduleux, prétendant des amendes impayées ou des vignettes Crit'Air manquantes, sont une autre forme d'arnaque courante. Il est important de se rappeler que l'administration n'envoie jamais de SMS pour ces motifs. Les automobilistes doivent éviter de cliquer sur les liens fournis dans ces messages et vérifier l'authenticité des sites internet mentionnés.

Sachez que l'administration n'envoie jamais de SMS pour une amende impayée ou une vignette Crit'Air manquante. Le point commun de ces messages malveillants est de comporter un lien sur lequel cliquer pour régulariser la situation : payer l'amende en souffrance, récupérer la vignette Crit'Air qui fait défaut ou bénéficier de l'aide publique non réclamée. Ici encore, l'adresse du site mentionné doit être examinée avec attention. Les adresses des sites internet gouvernementaux se terminent toujours par « .gouv.fr » :

Ce SMS fait état d'une prétendue contravention non réglée. Le lien cliquable redirige la victime vers un site frauduleux sur lequel elle sera invitée à communiquer des données personnelles et bancaires.

Conclusion

Face à la recrudescence des arnaques aux faux PV et contraventions, les automobilistes doivent rester vigilants et informés. En connaissant les signes de fraude et en vérifiant systématiquement les sources, ils peuvent se protéger efficacement contre ces escroqueries.

Source : L'Argus