COP28 : Un Appel Historique à la Transition Hors des Combustibles Fossiles

Samuel WIllem
Samuel WIllem
This is some text inside of a div block.

Introduction

La COP28, tenue à Dubaï, a marqué un tournant historique dans les efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique. Pour la première fois, un projet d'accord final a été approuvé, appelant les pays à abandonner progressivement les combustibles fossiles, responsables de deux tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Contenu Clé de l'Accord

Le projet d'accord, préparé par les Émirats arabes unis, a été adopté à l'unanimité, déclenchant une ovation debout et des applaudissements parmi les délégués. Sultan Al Jaber, président de la conférence de l'ONU et patron de la compagnie pétrolière émiratie Adnoc, a souligné l'importance de cette décision comme un pas en avant pour accélérer l'action climatique. La ministre française de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a salué cette décision comme une victoire du multilatéralisme et de la diplomatie climatique.

Réactions et Implications

Les ONG ont exprimé des avis mitigés sur l'accord. Certaines ont salué l'inclusion des énergies fossiles dans l'accord comme une avancée, tandis que d'autres ont regretté l'absence d'un appel plus direct à la sortie complète des fossiles. Le projet d'accord est considéré comme un signal clair que le monde s'engage vers une sortie des énergies fossiles, bien qu'il ne soit pas aussi direct que certains l'auraient souhaité.

Conclusion

La COP28 a marqué un moment significatif dans la lutte contre le changement climatique, avec un consensus mondial sur la nécessité de transitionner hors des énergies fossiles. Bien que l'accord ne soit pas aussi radical que certains l'espéraient, il représente néanmoins un pas important vers un avenir plus durable.

Source : La Tribune