Bricoler sa Voiture dans la Rue : Ce que Dit la Loi

Samuel WIllem
Samuel WIllem
This is some text inside of a div block.

Introduction

Bricoler sa voiture dans la rue peut sembler une solution pratique pour les réparations mineures, mais qu'en dit la loi française ? Un article du Figaro explore les règles et les restrictions concernant l'auto-réparation dans l'espace public.

La Loi sur l'Auto-Réparation

En France, la loi n'interdit pas explicitement l'auto-réparation. Vous pouvez donc changer un pneu, vérifier le niveau d'huile ou effectuer d'autres petites réparations. Cependant, pour des réparations plus complexes, il est conseillé de faire appel à un professionnel.

Restrictions sur le Stationnement pour Bricoler

La loi est claire concernant le stationnement gênant la circulation publique (article R417-10 du Code de la route). Il est interdit de stationner ou d'arrêter son véhicule à un endroit qui gêne la circulation, y compris sur le trottoir, devant une entrée de garage, sur une place de livraison, en double file, ou dans une aire piétonne.

Amendes pour Infractions

  • Stationnement gênant : amende forfaitaire de 35 €, majorée à 75 € en cas de non-paiement, avec un montant maximal de 150 €.
  • Nuisance sonore : amende forfaitaire de 135 € pour les bruits de réparation importants, majorée à 375 € en cas de non-paiement, avec un montant maximal de 750 €.
  • Jeter des liquides ou des déchets sur la voie publique : amende pour les contraventions de la 5e classe, jusqu'à 1 500 euros, et 3 000 euros en cas de récidive.

Bricolage dans l'Espace Privé

Vous êtes autorisé à bricoler votre véhicule dans votre garage, jardin ou cour, car ils appartiennent à l'espace privé. Cependant, il est important de respecter la tranquillité du voisinage et de disposer correctement des déchets et produits polluants.

Conclusion

Bien que l'auto-réparation soit autorisée, il est essentiel de respecter les règles de stationnement et de ne pas causer de nuisances. En cas de doute, il est toujours préférable de consulter un garage spécialisé.

Source : Le Figaro